SEO

Search University 2012: les enseignements clefs

Le marketing des moteurs de recherche est un domaine qui reste difficilement pénétrable par la majorité des entreprises. Le fait qu’il s’agisse d’une discipline très technique qui a énormément évolué depuis ses débuts – jusqu’à épouser, récemment, de contours totalement neufs – n’y est pas pour rien.

Dans le même temps, ces mêmes entreprises savent bien qu’elles ne peuvent se passer d’une visibilité dans les moteurs de recherche; d’où, le besoin grandissant d’espaces pour vulgariser le savoir issu de cette discipline. Cela s’est traduit par une hausse de 50% des inscriptions à la 4ème édition de la Search University, principale conférence organisée dans le domaine en juin dernier en Belgique. Preuve, s’il en fallait une, qu’il y a un manque à combler.

Les interventions se sont articulées autour de deux thématiques clefs du moment: l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) via le contenu et les réseaux sociaux, d’un côté; et l’optimisation des grands sites, de l’autre.

Le contenu et les réseaux sociaux, stars incontestables

Les dernières modifications majeures de l’algorithme de Google (Panda, Pinguin) ont eu comme but de combattre la suroptimisation et de priviligier les résultats de qualité. Résultat des courses: les techniques traditionnelles de référencement sont en perte de vitesse.

Alors, comment faire pour réorienter la stratégie SEO? Selon Koen Verbrugge de l’agence gantoise Wijs, l’équation ‘’mots-clefs X rankings = résultats’’ n’est plus pertinente. ‘’Pour réussir, il faut adopter une stratégie de contenu efficace qui se focalise sur les points suivant: la pertinence en regard des besoins du public et la plannification des mises à jour.

En somme, il faut qu’elle permette de créer les contenus répondant aux besoins de l’audience visée et que celui-ci soit placé au bon endroit et au bon moment.

Gabriel Goldberg de l’agence Semetis a, lui, insisté sur l’importance d’adopter une approche du SEO à long terme et de monitorer l’impact des efforts réalisés sur le trafic du site au moyen des analytics. Il a pris l’exemple de semetis.be qui aurait quadruplé le traffic SEO en 3 ans grâce, notamment, à la publication régulière de contenus.

Aussi, comme Google tient compte des réseaux sociaux pour juger de la pertinence d’un contenu, il faut que la stratégie inclue la création de contenu pour les utilisateurs des réseaux sociaux.

Faire du SEO pour un site multilingue ou multirégional

Gérer les aspects liés au référencement pour des sites de taille importante peut rapidement devenir un vrai casse-tête. La difficulté peut provenir du fait que votre site s’adresse à des audiences localisées dans différentes régions géographiques ou utilisant différentes langues.

Christoffel Hiltermann, en charge de l’assistance aux webmasters chez Google, a donné quelques trucs et astuces pour mettre en place une stratégie SEO multirégionale et multilingue efficace. Google tente de détecter la langue ciblée par une page pour améliorer la pertinence des résultats de recherche.

Dès lors, il est important de faire en sorte que la langue de chaque page soit facilement identifiable par Google. Il faut, par exemple, que chaque page inclue du texte provenant d’une seule langue sinon Google risque d’attribuer la page à l’autre langue présente sur la page. Chaque page de chaque version linguistique doit avoir une URL spécifique. Il a aussi conseillé d’envisager de placer des liens sur vos pages pour passer d’une langue à une autre.

Dans le même but d’amélioration de la qualité de son service, Google tente de détecter le pays ciblé par un site. Les éléments pris en compte par Google pour effectuer cette détection sont les domaines nationaux de premier niveau (par exemple: .be pour la Belgique, .de pour l’Allemagne), la localisation géographique du serveur via son adresse IP, d’autres indices comme des numéros de téléphone, des addresses, des langues, etc.

Alors, que se passe-t-il quand le site est mis sur un domaine générique non rattaché à un pays(.com, .org, .eu) ? Google propose un outil qui permet de lui spécifier quelle zone géographique le site cible.

Vous trouverez plus d’infos sur ce sujet sur le centre d’aide pour les webmasters de Google.

 

Publicités
Par défaut

4 réflexions sur “Search University 2012: les enseignements clefs

    • This article has not really to do with this subject. But let me just say that newspapers are also available on the Web. So, if you mean « print newspaper ». Print is a material support like a digital tablet is one. Print can co-exist with digital supports as long as they present a value for the users. And they still do.

  1. Hi, I do think this is a great blog. I stumbledupon it 😉
    I will revisit once again since I book-marked it.
    Money and freedom is the best way to change, may you be rich
    and continue to help other people.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s